Compteur de visite

Pour qui les migrants sont-ils une chance ?

migratns et europe,migrants et islma,migrants et violence,migrants et criminalité,europe,politique

A qui profitent les immigrés (parfois appelés « réfugiés »), ces « chances » pour l’Europe, la France, l’Allemagne et … et qui encore ?
On nous les présente comme des familles qui fuient la guerre etc … Ce qui est faux, quatre-vingt pour cent au moins de ces migrants sont des hommes. On nous dit qu’ils sont diplômés, ingénieurs, informaticiens, scientifiques etc … Encore un mensonge : ils sont dans leur immense majorité inapte à un travail quelconque. On dit que ce sont des « réfugiés ». Encore une omission volontaire. Pour ceux qui nous arrivent d’Irak, de Syrie ou d’Afghanistan ce sont des déserteurs qui fuient leurs obligations militaires. En France, cela valait le peloton d’exécution. Quant aux autres, ce sont des migrants économiques qui savent qu’ici tout est à prendre. Au lieu de se mettre à la disposition de leur pays et d’y bosser dur comme l’ont fait nos pères, ils viennent chez nous quémander des aides diverses, variées et toujours gratuites. Bref, les migrants nous coûtent des milliards et des milliards pour un rendement nul. On pourrait nous rétorquer que ce n’est pas la première génération qui nous rapportera, mais la seconde qui, elle, sera éduquée, parlera notre langue et patati et patata. Pas besoin de vous faire un dessin, n’est-ce-pas ? Quand on voit ce que vaut la majorité de la deuxième et troisième génération d’immigrés de jadis, tous « Français », « Belges », « suédois » ou « Syldaves », comment elle peuple les prisons, les tribunaux, pôle emploi et pourrit les banlieues on a envie de dire : merci, on a déjà donné. Il y a des exceptions, c’est vrai … c’est vrai, mais la balance est déficitaire … je me trompe ?
Les immigrés rapportent cependant quelque chose, braves gens, tout n’est pas négatif.
Ils donnent du boulot à des tas d’avocats qui sans eux devraient remiser leur robe une fois pour toutes au vestiaire. Ils les défendent devant les tribunaux et comme leurs clients n’ont pas de quoi les payer, c’est l’aide juridictionnelle (A.J), c’est-à-dire vous et moi, qui règle les honoraires. Oh ! pas un pactole, mais qui permet, quand même à un jeune stagiaire de voler de ses propres ailes. Et ils donnent du travail aux tribunaux qui consacrent un tiers de leur activité à confirmer ou infirmer les titres de séjour, reconduites à la frontière etc …  Le hic, c’est que les tribunaux n’ont plus de quoi payer. Ni les interprètes, ni les même les trombones et que des milliers de dossiers attentent une décision des juges. Ne pensez-vous pas qu’il est hautement injuste que les Français qui travaillent, payent leurs impôts, le RSI e tutti quanti soient obligés d’attendre des années pour qu’une décision soit rendue dans une cause qui leur tient à cœur ?
Les immigrés et fils de sont une manne pour des tas d’organisations, subventionnées par le contribuable, qui se targuent de combattre le racisme, la discrimination (air connu) et des tas de trucs de ce genre. Ce qui permet à leurs dirigeants de ne pas travailler, de faire le buzz à propos de tout et de rien, et la police pour le compte de lobbys. Sans compter qu’ils encombrent, eux aussi, les tribunaux, par leur manie de déférer devant les juges, des braves types dans mon genre qui écrivent noir sur blanc ce que des tas de braves gens pensent tout bas. Là, ils réclament des fortunes en dommages et intérêts, histoire de ruiner leurs opposants et puis, pourquoi pas ? cela s’est vu, se payer quelques extras, comme le fit jadis monsieur Julien Dray, fondateur de « SOS racisme », tout aussi compulsif face au racisme que des montres de grande valeur. Il y a ainsi des tas de dirigeants d’organisations qui vivent leur vie et foutent la m … partout où ils le peuvent grâce au fric que ce cochon de contribuable français (blanc et catho dans la majorité des cas) lui refile. Si ce n’était, ils auraient dû se lever le matin et partir au turbin … ou à pôle emploi.
Les immigrés, migrants, réfugiés, c’est comme vous voulez, sont une catastrophe totale pour notre pays et l’Europe.
Au-delà de ces gens qui somme toute viennent profiter du système, nous devrons un jour mettre le grappin sur ceux par qui tout cela est arrivé. Irresponsables ou animés par une haine viscérale à l’égard de notre vieille civilisation, blanche, grecque et chrétienne.  Pas de compassion pour eux, pas d’excuses non plus. La trahison, dans tous les régimes, on sait comment cela se paie.
Cher !

Écrire un commentaire

Optionnel