Compteur de visite

Que fait encore parmi nous Sonia Nour ?

NOUR.jpg

 

 

Personne ne connaissait Sonya Nour, une obscure fonctionnaire territoriale, adjointe du maire (communiste) de La Courneuve. Typée (maghrébine, quoi!), cette madame y est allé de son laïus en postant un tweet après l’égorgement des deux jeunes Françaises à Marseille par un de ses coreligionnaires, lisez ci-dessus:

Elle qualifie de « martyr » une crapule patentée qui a tranché le cou de deux jeunes filles, comme ça, pour la plus grand gloire d’Allah ! Quand je vous dis que nous hébergeons chez nous des loups et des louves qui nous boufferons ! Quand je vous répète que l’assimilation aux valeurs de notre société occidentale et chrétienne est impossible pour ce genre d’individus qui jamais, au grand jamais, n’auraient dû quitter leur Musulmanie ! Ne pensez-vous pas que j’ai raison, mille fois raison, de prêcher pour la remigration ?
Non ! Le « vivre ensemble », cela ne marche pas dans des conditions pareilles. Ce n’est faisable que s’il y a du côté de celui qui est venu vivre parmi nous une volonté d’assimilation. Et elle existe. J’ai dans un récent papier évoqué madame Rachida Dati qui sur ce plan bien précis ne mâche pas ses mots : les débiles qui veulent se faire remarquer, déclare-t-elle, il faut les éliminer ! Et il n’y a pas que madame Dati. Parmi les musulmans il y en a d’autres qui franchissent ou voudraient franchir le pas malgré la pression de la famille, du quartier et des imams incultes qui tiennent les gens sous leur joug. Et puis ces gouvernements qui laissent faire, ergotent, ne qualifient pas, tournent en rond et finalement permettent au laxisme meurtrier de s’installer durablement. Le terrorisme, nos gouvernants en sont aussi responsables et ils devront en rendre compte !
La Sonya Nour ce matin est dépitée, son maire l’a mise à pied sans solde et elle doit comparaître devant une commission disciplinaire. Il y a des communistes qui ne sont pas caviar comme les socialos, ne s’embarrassent pas de grands mots et agissent. Alors, la Nour, elle pleurniche ; c’est la faute aux fachos de mon espèce, qu’elle sanglote et puis je suis enceinte de six mois sniff …
Des numéros comme cette Nour ou la députée Danièle Obono de la France Insoumise qui ne sait pas ce que « radicalisé » veut dire n’ont pas leur place chez nous. L’une au bled, l’autre retour Sénégal. Nous n’avons pas à recevoir parmi nous et les considérer comme nos semblables ces produits importés qui nous crachent dessus et se permettent, alors qu’on nous massacre, de nous faire la leçon et de parader face aux média.
Retour chez elles, d’une manière ou d’une autre et si elles insistent : les pieds devant !

 

LOUP 3.jpg

 

Les commentaires sont fermés.