Compteur de visite

Macron et le satanisme

OBEY GIANT.jpeg

 

Il y a quelques jours, Emmanuel Macron donnait une conférence de presse devant trois journalistes dûment accrédités et strictement déférents. Que l’époux de madame Trogneux n’ait convaincu que trente-neuf pour cent des Français n’est pas le sujet de ce modeste papier. Je voudrais vous entretenir du tableau mis en évidence par les caméras et qualifié par les journalistes(déférents) de signe de la modernité artistique du président et patati et patata.
L’œuvre est celle de l’ Américain, Shepard Frairey, intitulée : « Liberté, Egalité, Fraternité » réalisée après les attentats du 15 novembre. Jusque là, rien à dire. Nul n’a parlé d’un étrange symbole situé à la base du cou gracile de Marianne, à savoir une étoile à cinq branches.
En examinant de près cette étoile vous devinerez, comme cachés, deux yeux qui scrutent l’extérieur et soulignent la double et troublante signification de ce symbole.
Vieille comme le monde, l’étoile à cinq branches se retrouve dans pratiquement toutes les civilisations. Etoile messianique qui indique aux rois mages le chemin de Bethléem, étoile du berger, talisman de protection, elle symbolise les cinq sens et l’homme dans ses justes et parfaites proportions comme le fit Léonard de Vinci, mais ce n’est pas tout. Elle est aussi un symbole satanique dès lors qu’elle opère un retournement à 180°. Elle représente alors la face et la puissance de l’Adversaire.

ETOILE SATANIQUE

Chez les Francs-maçons, qui reprennent l’héritage sataniste, l’Etoile est appelée « flamboyante » par la lumière qu’elle diffuse et dont ces derniers sont les hérauts. Or, cette lumière est précisément la « fausse lumière » dont nous entretiennent les textes saints, celle que Lucifer veut imposer aux hommes et à laquelle il donne aujourd’hui le nom  « d’humanisme ». D’où cette perverse ambiguïté qui trouble les âmes.
L’artiste ne s’en cache pas : il a imaginé cette variante à l’étoile précisément pour souligner l’emprise de cette dernière sur les esprits, c’est un symbole de manipulation mentale.
Pas mal, quand même, pour un « artiste des rues ».
Emmanuel Macron est-il conscient de la charge symbolique de cette œuvre ? Je ne le pense pas, il est trop inculte, trop dépourvu d’âme. Pour lui la vie ne se jauge qu’à l’aune de l’argent qu’elle rapporte. Je pense à son entourage qui a introduit cette œuvre à l’Elysée et l’a conseillé pour la mettre en évidence … « cherchez la femme ».
Le satanisme, il ne faut pas le prendre à la légère, se niche partout, c’est une doctrine qui prône l’affranchissement de l’homme de toute contrainte quelconque et son exaltation. C’est vouloir devenir des dieux à la place de Dieu. Mais comme rien ne se fait sans payer de tribut, c’est précisément à ces forces occultes, l’air de ne pas y toucher et sous prétexte de création artistique, que d’aucuns, consciemment ou non, prêtent allégeance.
Vade retro Satanas !

 

LOUP 1

Les commentaires sont fermés.