Compteur de visite

Trump et ses pays de m ...

Image associée

 

 Bidonville à Johannesbourg

 

La presse est orgasmique ; pensez, le président Trump lui aurait donné l’occasion de se défouler une fois de plus sur sa personne. Faut croire que les journaleux n’ont que lui à se mettre sur la dent depuis que Bachar Al Assad triomphe en Syrie et que Poutine, naturellement, leur en impose.
Donc le président des Etats-Unis aurait traité les pays africains et Haïti de pays de trou à m … (« shithole » dans le texte), ce qui n’est guère diplomatique, nous le concédons volontiers.
D’aucuns vont plus loin et estiment que le président a dit tout haut ce que la majorité des gens pense tout bas. Allons, allons …
Mais quand même … pourquoi des hordes compactes d’Africains prennent-elles tous les risques pour échouer sur nos plages ? L’Afrique est un continent très riche, regorgeant de matières premières, pourquoi cette richesse ne profite-t-elle qu’à une minorité corrompue ? Les pays africains ont voulu l’indépendance, qu’en ont-ils fait ? Avant le départ des colons blancs, l’économie africaine était florissante, la paix régnait, les enfants allaient à l’école et un service de santé efficace éradiquait des maladies endémiques.
Depuis le départ des blancs, la guerre civile sévit pratiquement partout, la corruption est générale et la démographie est telle que d’ici la fin du siècle ce continent comptera cinq milliards d’habitants qu’il sera incapable de nourrir.
Voyez l’Afrique du Sud ; durant l’apartheid, riche, organisée, disciplinée. La voici appauvrie, criminelle, corrompue et exerçant à son tour et avec talent un racisme anti-blanc qui, de bain de sang, finira en génocide.
Pas la peine de chercher des excuses, d’invoquer le colonialisme, le racisme etc, l’Histoire se chargera de partager les responsabilités, en attendant les faits sont têtus, ce continent va à vau l’eau et représente un réel danger pour l’Europe.
Il nous faut retourner en Afrique et y mettre de l’ordre ! C’est notre intérêt et celui des Africains. Nous devons faire tourner les mines, les champs, les usines et réorganiser l’ensemble de ces pays. Non plus sur une base « nationale », mais tenir compte (ce que les colonisateurs n’ont pas fait) que l’Afrique est un ensemble d’ethnies et de tribus qui tiennent à leurs coutumes, langues et traditions. On ne va pas leur donner tort. Nous devons, nous Européens, pacifier l’Afrique et lui donner le plus vite possible les moyens de vivre sa vie en paix. Cela prendra sans doute une génération ou deux.
Cette tâche est héroïque et serait pour notre jeunesse un appel formidable à faire quelque chose d’autre que produire des colifichets chers et superfétatoires.
Mais c’est du néo-colonialisme que vous prêchez, là !
Pas la peine de répondre ! Ce que nous voulons faire c’est rétablir un continent qui mérite mieux que les copinages suspects avec des multinationales cyniques et corruptrices. Celles-là, elles seront les premières à se retrouver dos au mur.
Ou au bout d’une corde ...

 

MIGRANTS.jpg

 

Les commentaires sont fermés.