Compteur de visite

Déplorables brêves d'ici et d'ailleurs

MIGRANTS ALLEMAGNE.jpg

Migrants en Allemagne ...

 

Absentéisme endémique au parlement français, jusqu’à en devenir franchement grossier quand, pour le cinquantième anniversaire du traité de l’Élysée, Mr. Schäuble, président du Bundestag, s’adresse à une Assemblée Nationale aux trois-quart vide ! Son homologue français, lui, parle à Berlin devant des parlementaires allemands tous présents ! Étonnant ?
Monsieur Macron, après avoir discuté avec ses pairs à Davos, banquiers, hommes d’affaires et d’influence, a retrouvé des bouseux à Clermont-Ferrand, Auvergne, France profonde. Il a répété devant les culs-terreux les phrases dites à Davos ( pas loin de Gstaad, Confédération Helvétique) : que le capitalisme financier doit œuvrer avec intelligence, responsabilité et même générosité. Il nous prend pour des cons et il a raison !
En Suède, la mère d’une fillette violée par un migrant refuse de donner le nom de l’agresseur : il pourrait être expulsé si le juge est sévère. Il y a des peuples qui méritent de disparaître !
En France, la ministre de la Justice a proposé aux gardiens de prison en grève après une série d’agressions, une prime chaque fois que l’un d’entre eux le serait à nouveau : une prime à l’agression ! Manifestement cette madame n’a pas compris que ce qu’il faut, c’est construire des prisons pour deux-cent mille prisonniers, revoir le règlement et mettre les détenus au pas. Déjà rien qu’en renvoyant chez eux quelques milliers de migrants et fils de on ferait de la place. Les prisons, c’est 75 % de maghrébins et autres subsahariens, le dire est un délit paraît-il. Assumons !
A Paris et dans la région Île-de-France les migrants jouissent de la gratuité des transports. Le moindre chômeur, le plus pauvre des pauvres doit payer mais le Conseil d’État en a décidé ainsi. Quand un pays fait payer ses nationaux qui vont travailler et accorde la gratuité à des clandestins il ne distingue plus l’anormal du normal et il est fichu. De toutes façons, me direz-vous, les migrants ils paieraient pas leur place, alors autant …
Le Pape jésuite Bergoglio se fait de plus en plus d’ennemis : certains médias parlent ouvertement d’un schisme rampant au sein de la Curie romaine et de l’épiscopat. C’est que l’Église ne doit pas être dans le monde de la mode, du on-dit, des flashs et des interviews toujours exclusives. Pour un prélat, dont nous tairons le nom, la vision de la Vierge de Fatima est très claire : elle voit l’évêque blanc tué par des flèches et des armes à feu. Les premières sont symboliques d’une mort donnée par traîtrise, celle du Pape frappé par les progressistes et autres modernistes qui l’applaudissent aujourd’hui pour mieux le tuer demain. Possible … ce n’est pas nous qui allons le pleurer.
Et comme tout fini en chanson, vivement Les Brigandes  …

 

Commentaires

  • Vomitive cette litterature !

Les commentaires sont fermés.