Compteur de visite

  • Fondamentale fellation chez les évangéliques

    Résultat de recherche d'images pour "jesus camp"

     Extrait du documentaire : Jesus Camp

     

    C’est quoi ce courant fondamentaliste appelé évangélisme. ?
    Une de ces innombrables « églises » nord-américaines, pas plus délirante que les autres, qui prêche une lecture fondamentale de la Bible.

    Quand les fidèles lisent dans L’Apocalypse  qu’à la fin des temps, 144.000 « élus » seront sauvés, ils croient que ce sera 144,000, pas un de plus et espèrent être du nombre. Ils oublient que ce texte a été écrit en grec par un Juif pour qui la symbolique des nombres n’est pas une annexe de Starbuck.
    Sur un mode plus burlesque, ils ne croient pas que la fellation soit une relation sexuelle, puisque la Bible ne la mentionne pas. Mais, curieusement, ils dénoncent autant l’homosexualité masculine que féminine, alors que la Bible ignore superbement cette dernière.
    Ils se qualifient de born again, « renés ». Sympa peut-être, mais cela ne mange pas de pain. Ils n’ont pas de Pape, d’évêques, de curés et forment leurs pasteurs en cinq mois. Manifestement, la spéculation intellectuelle n’est pas leur tasse de thé.
    Ce sont eux qui, Bible à la main, ont prêché la guerre sainte en Irak et en Afghanistan. Ils parent Israël de toutes les vertus et enfermeraient tous les musulmans du monde dans des cages à singes. Ils croient aussi que les noirs sont de race inférieure parce qu’ils descendent de Cham, un fils indigne de Noé qui aurait épousé une négresse …
    Ultra conservateurs, ils justifient les politiques sociales les plus rétrogrades, estimant que l’homme n’a pas à s’occuper d’autrui, c’est l’affaire de Dieu. La charité chrétienne, avec eux, c’est plutôt coincé. Ainsi, ils se sont toujours opposés au système de santé nommé « Obamacare ». Si vous n’avez pas de fric pour payer les médecins, mon pauvre, c’est que quelque part, vous ne méritez pas d’être soigné, non ?
    De même, si vous êtes riche, c’est que Dieu a béni vos projets. Restez-le ! Ils appellent cela la théologie de la gloire , les riches témoignent de la gloire de Dieu, les pauvres le sont en vertu de leur prévarication. L’Évangile dit le contraire, mais qu’importe, sans doute ne savent-ils pas lire.
    Bien sûr, ils se croient les seuls, les uniques, les purs, les vrais chrétiens. Les autres, les catholiques, orthodoxes et même les protestants luthériens sont des dévoyés, des polythéistes, des hérétiques qu’ils brûleraient sans états d’âme sur la place publique.
    A propos des Juifs, leur doctrine est très claire. Après les avoir longtemps détestés parce que coupable de déicide, c’est écrit dans l’Évangile, ils sont aujourd’hui persuadés que si tous les Juifs retournent en Palestine, dans leur Israël, tous les Juifs sans exception se convertiront au christianisme et, tant qu’à faire tous les musulmans aussi. D’où sortent-ils cette étrange histoire ? Mystère ...
    Ces gens là représentent quand même vingt-cinq pour cent des chrétiens aux États-Unis.
    Leur progression en Europe n’est pas négligeable non plus. Il est vrai qu’ils ont de l’argent et savent investir à bon escient. Ils ont le don de la mise en scène, du bling-bling d’Hollywood et des trémolos dans la voix sur fond de guitare hawaïenne. Un spectacle cheap mais qui rapporte. Un Disneyland de bigoterie moisie sur fond de guimauve.
    Mais revenons à nos moutons, en l’occurrence la fellation à propos de laquelle vous savez tout désormais.
    Du moins en théorie ...

     

    COGITO.jpg

  • Migrants : bienvenue par ci et par là ...

    MIGRANTS BIENVENUE.jpg

  • Israël : gai, gai marions-nous !

    SCEAU SALOMON.jpg

     

    Imaginez que demain dans notre républicaine France, le mariage ne soit permis qu’à des Français de religion chrétienne. Inimaginable, n’est-ce pas ? Ce serait une violation des droits les plus élémentaires, une intolérable atteinte à la laïcité et blablabla ... Eh bien, des pays qui pratiquent ce genre d’obligation existent.
    L’Arabie saoudite, qui n’admet de mariage qu’entre musulmans et les émirats arabes, entre autres. Mais ce ne sont pas des Etats qui méritent notre démocratique considération. Tout juste des contrées de m … avec lesquels nous n’entretenons que des relations d’intérêts obligés.
    Pourtant, il en est un qui se qualifie de « seule démocratie au Moyen-Orient », c’est Israël, ce sanctuaire qu’il nous est interdit de titiller sans nous attirer aussitôt les foudres de l’anti-racisme primaire et la qualification ignominieuse d’antisémite compulsif.
    Et pourtant, la réalité est là dans sa cruelle exposition.
    Israël se veut « Etat juif ». Sans doute les Israéliens ont-ils d’excellentes raisons pour cela, n’empêche, vous imaginez la France se définir comme « Etat blanc et chrétien » ? Vous entendriez les cris d’orfraies de tous nos démocrates et zélateurs des droits de l’homme.
    Le mariage en Israël, entre Juifs ne peut être que religieux. Et encore ce dernier n’est-il conféré que par des rabbins orthodoxes. La mouvance réformée du judaïsme ne peut y procéder.
    Un Juif ne peut se marier qu’avec un autre Juif. Toute union mixte est interdite. Cela nous rappelle l’Afrique du Sud de l’apartheid, si décriée jadis.
    Mieux, les orthodoxes ne considèrent comme Juif que celui qui peut justifier de quatre grands-parents juifs. Fort de café, non ? Les nazis aussi, jadis en ces « temps nauséabonds », ne qualifiaient d’Aryens que les gens justifiant des mêmes critères. Excusez la comparaison, mais elle est criante.
    Et si un Juif veut épouser un non Juif ?
    Cela se complique carrément: un Juif ne peut épouser une femme musulmane. Une juive, par contre, peut épouser un musulman (un Juif l'est par la mère). Mais curieusement, un mariage entre un Juif, quel que soit son sexe, et un chrétien est interdit.
    Le problème c’est qu’il y a dans cet « Etat juif » des centaines de milliers de gens dont la judéité est suspecte. Les Juifs russes par exemple qui souvent n’ont de juif dans leur famille qu’une vague grand-mère issue d'un cousin de la main gauche. Pour se marier, ils déclarent n’avoir pas de religion, ce qui est reporté sur leur état civil et peuvent contracter un mariage civil. Comme ça ils ne sont pas intégrés dans la « caste » des Juifs « purs ». Vous imaginez en France un état civil avec pareil volet religieux …
    Reste le problème des convertis. Pour les Juifs orthodoxes, un converti n’est pas le bienvenu. Il peut, à titre personnel, être considéré comme Juif, mais pas sa descendance, c’est pourquoi en Israël, les rabbins de cette mouvance refusent de marier un couple dont un des conjoints est converti.
    Bien sûr, pas de mariage pour les homosexuels …
    Pour en savoir plus, consultez le site du journal israélien Haaretz qui, fort courageusement, dénonce ce qui précède.
    Aucun Etat dit démocratique ne relève cet état de fait qui est pour le moins discriminatoire. Et continue à supporter « la seule démocratie au Moyen-Orient ».
    On peut comprendre les sionistes qui ne souhaitent pas de mélange avec les autres. Pourquoi pas ? Nous-mêmes ne sommes pas pour le métissage comme principe incontournable. Mais alors, on prend ses responsabilités et on déclare tout haut, sans vergogne, qu’un Juif  ne se mélange pas avec les Goyim.
    Et on ne se pose pas en parangon de la démocratie et des droits de l’homme.
    N’est-il pas ?

    Image associée