Compteur de visite

Non, l'Allemagne n'a jamais été nazie

MUFTI HITLER

 

Michael Stürzenberger est Munichois, journaliste indépendant et fondateur d’un mouvement pas très favorable à l’islam et aux migrants qu’il a intitulé « neue weisse Rose » la nouvelle rose blanche en référence à l’originale celle qui regroupa en son sein des résistants au pouvoir hitlérien. Monsieur Stürzenberger n’est pas très aimé par les pontes du pouvoir en Allemagne en général et en Bavière en particulier, il dérange d’autant plus qu’il a remué ciel et terre pour empêcher la construction d’une méga mosquée à Munich. Comme il ne se drogue pas, conduit sobre est respectueux du Code, aime sa femme et (nous supposons) ses enfants, n’injurie personne et laisse les invertis dans leur coin, il a fallu faire preuve d’imagination pour le coincer. Ce qui fut fait grâce
à la ténacité exemplaire des juges et des journalistes réquisitionnés par la bien-pensance outrée par l’insolence de ce trublion.
Le voilà condamné à six mois de prison avec sursis et cent d’heures de travail social. Et pourquoi donc ?
Pour avoir publié une photo montant des nationalistes musulmans (en l’occurrence le grand Mufti de Jérusalem) et des dignitaires nazis ensemble durant un épisode de la dernière guerre. Certains portaient un brassard à croix gammée, or l’exposition de ce signe est tabou et interdite en Allemagne, par conséquent, monsieur Stürzenberger avait enfreint, par ce cliché, la loi et devait répondre de ce délit. CQFD .
A ce compte là, aucune photo non retouchée de la période nazie ne peut être montrée en Allemagne et, tant qu’à faire, pourquoi ne pas occulter une fois pour toutes ces « années hitlériennes » de l’Histoire allemande ?
L’Allemagne nazi a soutenu le nationalisme arabe, ce qui était de bonne guerre contre les Anglais. Le grand mufti de Jérusalem a été reçu par Hitler, rien de plus normal dans le jeu diplomatique d’alors. Pas de quoi en faire un fromage.
Quand un peuple n’accepte pas son passé, le renie, en fait un facteur anxiogène, alors ce peuple est foutu ! Si l’Allemagne est toujours si prompte à recevoir, bras (et cuisses) ouverts des afro-asiates, c’est consciemment par le désir quasi obscène de se montrer plus anti-raciste et ouverte au mondialisme, histoire de prouver aux bien-pensants qu’elle n’a plus rien en commun avec l’époque honnie de jadis.
Couper ses racines est toujours létal, toutes les plantes vous le diront. Un autre peuple fait de même : le Français. On lui enseigne depuis deux siècles que l’histoire de France commence en 1789, qu’avant c’était pas lui, mais un peuple asservi par des tyrans et patati et patata. Et ils sont des millions à le croire. Il est vrai que l’Education Nationale fait tout pour les rendre ignorant et dénué d’esprit critique.
Alors, tout ce qui ne correspond pas à la doxa de mise et obligatoire est défendu, remisé au placard des nauséabonds souvenirs et quiconque se permet d’y faire allusion mis au ban voire aux fers.
Il y a déjà ces (iniques) lois qui interdisent tout révisionnisme, il y en aura d’autres qui ne permettront que ce qui est permis et interdiront le reste. A l’avenir, jamais l’Allemagne n’aura été hitlérienne et la France royaliste. Ce qui fut « avant » n’était que scélératesse qu’un élan cathartique a effacé et qui doit l’être à jamais des mémoires des générations à venir. Formatez le peuple, épurez-le, faites en quelque chose de con-forme.
Heureusement, malgré tous leurs efforts, il reste des âmes libres et des personnalités rebelles et libres, une poignée suffit pour donner le change aux plus retors.
Chiche que ses cent heurs de travaux effectuées , ce monsieur Stürzenberger, reprenne sa croisade ?
Il est de ceux qu’on épure pas comme ça. Les irrécupérables.

 

Commentaires

  • tout ça pour en arriver à ça. monsieur se fatigue pour pas grand-chose

  • tout ça pour en arriver à ça. monsieur se fatigue pour pas grand-chose

Les commentaires sont fermés.