Compteur de visite

  • Faites la guerre, un peu. L'amour, beaucoup ...

    ARMES FEMMES

     

    Ne faites pas d’enfants, mesdames, avortez, faites de cet acte un « droit fondamental », revendiquez-le haut et fort, vous irez très loin, et nous avec.
    Le rôle de la femme est de faire des enfants, comme celui de l’homme est de féconder sa femme et de veiller sur et défendre le foyer. Ce fut comme ça avant, ce l’est toujours. Une femme pilote de chasse est quelque chose contre-nature, tout comme un homme couturière. Ce n’est pas du passéisme, mais la conformité à une tradition, millénaire et universelle.
    Si la femme ne fait pas d’enfants, voici ce qui se passe. La démographie chute, le nombre de bras pour travailler aux champs et en usines, aussi. Les têtes bien pleines qui peuvent aller en fac pour devenir médecin, ingénieur, scientifique aussi. En clair cela fait moins de médecins et une agriculture de plus en plus industrielle, donc artificielle. C’est aussi pour l’Etat moins de rentrées fiscales, donc moins de services et aussi moins de fonctionnaires. C’est des pays plus vieux, donc plus vulnérables. C’est un cercle vicieux dont on ne s’échappe pas comme ça sans prise de conscience directe et drastique.
    Or c’est exactement ce qui se passe aujourd’hui en Europe occidentale. Voyez un pays comme l’Allemagne, le plus puissant du continent. Son taux de natalité (Allemands et migrants compris) est de 8.2 naissances par 1.000 habitants. Le plus bas du monde. Celui de la France et de la Grande-Bretagne est de 12.5. Ce qui signifie que dès les années 2020, le déclin de l’Allemagne ira croissant et que ce pays passera de 81 millions d’habitants à 67. Plus grave encore, la tranche de population active sera d’ici 2025 égale à celle des retraités. Soit un ratio 1/1. Impossible à tenir pour assurer la pérennité des systèmes de retraite qui iront vers une faillite annoncée dès aujourd’hui.
    Pourquoi croyez-vous qu’Angela Merkel accueille si généreusement les migrants ? Par bonté d’âme ? Nein ! Par pragmatisme ! Elle sait que son pays a besoin de bras. Ils en ont. Il a aussi besoin de cerveaux, ils n’en ont pas. De plus, ils s’imaginent que le pays de Goethe est un immense défouloir et que les filles n’attendent que leur lubricité pour satisfaire la leur. Un plan cul n’est pas une politique nataliste.
    Et si madame Merkel pense qu’un Soudanais musulman vaut un Saxon luthérien, elle croit au père Noël. Il est des populations impossibles à intégrer. Si cela continue, il y aura des Erythréens, des Afghans, des Pakistanais et des Balouchs dans les Länder et comme ces gens ne s’entendent pas entre eux … Un migrant n’est pas un Allemand synthétique, il vient avec ses structures mentales qui ne sont pas les nôtres et qui ne s’adapteront pas. L’Allemagne disparaîtra et nous dans la suite !
    Alors que faire ? Tout simplement féconder nos belles et désirables européennes. C’est quand même pas une corvée ! Et puis imposer à l’Etat qu’il renoue avec les campagnes de sensibilisation à ce sujet. Le thème pourrait être très simple : vous ne voulez pas faire d’enfants ? D’autres viendront qui vous en feront de tout noirs ou bruns et qui vous pourriront la vie. Qu’il en finisse avec cette politique mortifère sur la contraception et ce meurtre qu’est l’avortement. Qu’il accorde, non pas des allocations, mais un salaire à la femme au foyer qui a plus de deux enfants, etc …
    Quant à nous, finissons-en avec cette vie fausse, stérile qu’est notre univers consumériste. Soyons moins individualiste, plus centré sur les nôtres, moins obsédé par les gadgets et revenons à l’essentiel.
    Non ?

     

    démographie et europe, allemagne et migrants, grand remplacement, immigration et vioçloence, taux de natalité, société, europe

  • Crime de guerre à l'israélienne

    Une vidéo dont Tsahal a confirmé l'authenticité, a été diffusée le 9 avril par la chaîne de télévision israélienne privée 10, avant d'être reprise sur les réseaux sociaux puis dans les médias israéliens, suscitant une vive polémique dans le pays et interpellant sur les pratiques de l'armée israélienne.
    Les images, qui dateraient de décembre selon l'armée israélienne, sont rapidement devenues virales, créant une véritable onde de choc. Elles montrent un sniper israélien mettre en joue un Palestinien qui se tient immobile près de la barrière marquant la frontière entre Israël et la bande de Gaza, et qui ne présente visiblement aucune menace. Après quelques secondes, un coup de feu retenti et le Palestinien s'effondre au sol, déclenchant un déluge de commentaires extatiques des soldats. «Wow, quelle vidéo ! Oui ! Fils de pute ! Quelle vidéo ! Allez, courrez l'évacuer», peut-on notamment entendre en hébreu au milieu des cris de joie, ou encore «quelle vidéo de légende !».
    L'armée israélienne, qui a annoncé avoir ouvert une enquête sur l'affaire, assure qu'elle s'est déroulée alors que les soldats tentaient de «disperser des émeutiers»

    https://francais.rt.com/international/49609-israel-perturbants-cris-joie-soldats-suite-tir-sniper-palestinien-video