Compteur de visite

europe - Page 2

  • Les Identitaires et la lie du caniveau

    Résultat de recherche d'images pour "identitaires alpes"

    Les Identitaires à la frontière italienne : No Way !

     

    Aujourd’hui, à Marigny (Marne), une « rave party » illégale réunit soixante-mille déchets humains protégés par les pompiers et les gendarmes de toutes leurs obscènes outrances, plus loin, dans les Alpes, quelques dizaines de jeunes contrôlent la frontière italienne et rejettent les migrants qui pénètrent sur notre territoire. Ne sommes-nous pas tous appelés à défendre nos frontières, préserver la souveraineté de notre pays et respecter ses lois ?
    La presse s’en inquiète, le Parement interpelle le gouvernement, monsieur Mélanchon fulmine, la TV parle des Identitaires qui, déjà, s’étaient illustrés cet été en affrétant un navire pour patrouiller en Méditerranée. La police est priée de surveiller ces garçons et filles bien dans leur peau et dans leur tête … et protéger la lie du caniveau !
    Qui sont-ils, ces jeunes venus d’un peu partout en Europe ? Rien de plus que vous et moi qui pensons que l’Europe c’est le pays des Européens et de leur civilisation. Et non pas le refuge de toute la misère du monde et la planque de ceux qui veulent, gratos, profiter de ses systèmes de santé, sa protection sociale et son laxiste « droit d’asile ».
    Quant aux givrés qui nous parlent de chance pour la France et nous assurent qu’il y a parmi ces afro-asiates de « futur Einstein ou Beethoven », ils se foutent de nous. Soyons clairs : les migrants qui nous arrivent du Soudan, Mali, Afghanistan ou d’Albanie n’ont qu’un but en tête : se faire entretenir aux frais de la princesse. Et pourquoi pas, dès lors qu’une bande de dégénérés, animés par la haine de soi et du passé de notre continent, veut le métisser et mettre à bas tout ce qui, jadis, fit sa grandeur.
    Que voulez-vous faire de ces gens qui, dans leur immense majorité, sont incultes, n’ont aucune qualification, ne parlent pas notre langue et ne changeront pas d’un iota leurs coutumes tribales. Il n’y pas pas d’assimilation ou d’intégration possible. Si vous souhaitez que vos enfants vivent dans une Euro-afrique musulmane, accueillez-les, vous ne serez pas déçus ! Alors, comprenez que ce que font les Identitaires n’est rien d’autre qu’un geste de défense et une manifestation légitime de rejet.
    Les migrants, c’est une chose, ceux qui encouragent leur venue, qui nous pondent des théories déjantées sur le droit de vivre où l’on veut, d’exiger des droits exempts de devoirs et même pas dire merci, ceux-là il faut les faire taire (de la plus pacifique des manières, cela va de soi …).
    D’abord neutraliser l’ennemi intérieur, ensuite rejeter à la mer ou au Diable ces hères que nous ferions mieux d’assister chez eux, dans leur environnement. C’est ça aussi, l’Europe !

     

     

     

     
  • Plutôt vache en Europe que Burkinabé au Burkina

     

    hamburger 1

     

    Et si on parlait un peu religion ? J’entends par cela ce qui relie les hommes les uns aux autres (religare) plutôt que ce qui relève d’une attention pieuse ou d’une dévotion (relegere).
    Les hommes sont reliés entre eux par la vie qu’ils partagent ici-bas, sur terre.
    Cette terre est leur demeure commune, c’est elle qui les nourrit, les chauffe, les soigne par ses plantes, etc…elle est leur havre commun.
    Cet havre en est un véritable pour une minorité, quinze pour cent de la population. Les quatre-vingt-cinq pour cent restants jouissent d’une protection  beaucoup plus restreinte, voire nulle.
    Prenons l’Union Européenne qui subventionne l’agriculture et qui, à ce titre, dépense deux dollars U.S par jours par tête de vache. Cela fait sept-cents dollars par an environ, soit cinq-cent soixante euros.
    Quand on sait que deux dollars par jour est le seuil en-dessous duquel un être humain vit en pauvreté et que c’est le cas de quelques milliards d’hommes et de femmes sur cette planète, il y a de quoi se poser des questions.
    Drôle de morale que cette subvention. ..
    Une vache nous donne son lait. Tous les bons médecins vous diront que le lait de vache est bon pour les…veaux.  Nous faisons de leur viande des steaks et des hamburgers. Tous les bons médecins vous diront que steaks et hamburgers sont à consommer avec modération.
    Durant mon enfance, je m’en souviens très bien, nous consommions de la viande deux fois par semaine et, le dimanche venu, la poule au pot du bon Roy Henry.
    Pour nourrir les vaches il faut cultiver des champs et leur sacrifier beaucoup d’eau, une matière de plus en plus précieuse. Tout ça pour satisfaire une obsession boulimique de carnassier ! Et en plus, cette obsession est subventionnée !
    Et si on la réduisait cette subvention ? Si on la portait à un dollar, par exemple ? L’autre étant consacré à la lutte contre la pauvreté dans le monde. Cela ferait monter le prix du hamburger, baisser sa consommation en Europe et le Burkinabé ou son cousin Malien verrait son quotidien amélioré et la faim quelque peu satisfaite. A condition, bien sûr ! que cette subvention soit intelligemment et proprement distribuée.
    Mais je suis naïf ! Je m’imagine que les puissants lobbies agricoles, les McDo et les autres vont se plier à cette règle élémentaire de solidarité. Et puis mes concitoyens, si prompts à donner un centime d’euro pour soulager leur conscience, vont-ils, comme ça, se priver de leur steak-frites préféré ? Je rêve là !
    Pourtant, le péché grave est bien celui-là qui consiste à ne pas voir son frère qui souffre devenir la proie de la misère et de la faim.
    Et les paysans, me rétorquerez-vous, ils vont devenir quoi ?
    Avec ce truc qui consiste à cultiver des céréales pour les mettre dans le réservoir de nos si nombreuses et pollueuses voitures, je crois que, pour certains, il y a de beaux jours en vue. Avec ou sans vaches dans les champs.
    Décidément, mieux vaut être vache en Europe que Burkinabé au Burkina !

     

    BOUCHER CUL.jpg

  • Plutôt vache en Europe que Burkinabé au Burkina

     

    hamburger 1

     

    Et si on parlait un peu religion ? J’entends par cela ce qui relie les hommes les uns aux autres (religare) plutôt que ce qui relève d’une attention pieuse ou d’une dévotion (relegere).
    Les hommes sont reliés entre eux par la vie qu’ils partagent ici-bas, sur terre.
    Cette terre est leur demeure commune, c’est elle qui les nourrit, les chauffe, les soigne par ses plantes, etc…elle est leur havre commun.
    Cet havre en est un véritable pour une minorité, quinze pour cent de la population. Les quatre-vingt-cinq pour cent restants jouissent d’une protection  beaucoup plus restreinte, voire nulle.
    Prenons l’Union Européenne qui subventionne l’agriculture et qui, à ce titre, dépense deux dollars U.S par jours par tête de vache. Cela fait sept-cents dollars par an environ, soit cinq-cent soixante euros.
    Quand on sait que deux dollars par jour est le seuil en-dessous duquel un être humain vit en pauvreté et que c’est le cas de quelques milliards d’hommes et de femmes sur cette planète, il y a de quoi se poser des questions.
    Drôle de morale que cette subvention. ..
    Une vache nous donne son lait. Tous les bons médecins vous diront que le lait de vache est bon pour les…veaux.  Nous faisons de leur viande des steaks et des hamburgers. Tous les bons médecins vous diront que steaks et hamburgers sont à consommer avec modération.
    Durant mon enfance, je m’en souviens très bien, nous consommions de la viande deux fois par semaine et, le dimanche venu, la poule au pot du bon Roy Henry.
    Pour nourrir les vaches il faut cultiver des champs et leur sacrifier beaucoup d’eau, une matière de plus en plus précieuse. Tout ça pour satisfaire une obsession boulimique de carnassier ! Et en plus, cette obsession est subventionnée !
    Et si on la réduisait cette subvention ? Si on la portait à un dollar, par exemple ? L’autre étant consacré à la lutte contre la pauvreté dans le monde. Cela ferait monter le prix du hamburger, baisser sa consommation en Europe et le Burkinabé ou son cousin Malien verrait son quotidien amélioré et la faim quelque peu satisfaite. A condition, bien sûr ! que cette subvention soit intelligemment et proprement distribuée.
    Mais je suis naïf ! Je m’imagine que les puissants lobbies agricoles, les McDo et les autres vont se plier à cette règle élémentaire de solidarité. Et puis mes concitoyens, si prompts à donner un centime d’euro pour soulager leur conscience, vont-ils, comme ça, se priver de leur steak-frites préféré ? Je rêve là !
    Pourtant, le péché grave est bien celui-là qui consiste à ne pas voir son frère qui souffre devenir la proie de la misère et de la faim.
    Et les paysans, me rétorquerez-vous, ils vont devenir quoi ?
    Avec ce truc qui consiste à cultiver des céréales pour les mettre dans le réservoir de nos si nombreuses et pollueuses voitures, je crois que, pour certains, il y a de beaux jours en vue. Avec ou sans vaches dans les champs.
    Décidément, mieux vaut être vache en Europe que Burkinabé au Burkina !

     

    BOUCHER CUL.jpg