Compteur de visite

grand remplacement - Page 2

  • Un club gay à Londres ?

    Non, pas de gay (encore que ...) et pas de club ... tout juste la rue et des messieurs musulmans, torse nu, qui se frappent la poitrine et célèbrent le deuil de l'Achoura.
    Vous ne savez pas ce que c'est ? Normal, cette fête n'est pas dans nos traditions.
    Comme n'est pas dans "les traditions républicaines" souhaiter une "bonne Pâques" aux chrétiens de France. Dixit l'homme (?) qui réside à l'Elysée.

    A l'avenir, il nous faudra vivre loin des uns et surtout de l'autre ...

     

     

     

    londres et islam, france et islam, france et laicité, grand remplacement, islma et terrorisme, immigration et violence, france, république et laicidté

  • C'était quand encore, le bon temps ?

     

    Paris … avant et après …

     

    PARIS AVANT

    C’était quand encore, le bon temps ?

    Sie kommen !

     

    sie kommen

    Relève assurée …

     

    • Photo ci-dessus : merci à Alexandre Gabriac
  • Un héros bon à prendre

    Résultat de recherche d'images pour "achille"

     

    Hommage national au gendarme qui s’est sacrifié vendredi dernier et a péri égorgé par un zélateur d’Allah, ses pompes, ses œuvres. Bien sûr, cet héros, semblable à ceux que l’Hellade a produit et qui furent chantés par Homère, tout le monde veut le récupérer.
    Il est réjouissant de constater que malgré la médiocrité érigée en norme, un héros fleurisse encore au milieu de toute cette décomposition. Comme quoi, il ne faut jamais perdre espoir.
    Le monsieur qui loge à l’Elysée fera un discours devant sa dépouille, flanqué de son inséparable et curieuse madame. Et toute la nation de s’y associer, ce qui est une excellente chose, même si le peuple, c’est connu, s’associe avec tout un chacun.
    Le lieutenant-colonel Beltrame était un chrétien, converti à l’âge de trente-quatre, il s’est marié religieusement sur son lit de mort avant de recevoir l’extrême-onction. C’était un militaire dans le sens chevaleresque du terme. A l’heure où il est de bon ton, et rentable avec ça, de concocter des stratégies commerciales, il a préféré assurer la sécurité de ses compatriotes. Ce n’était pas un républicain, un croyant en les droits de l’homme ou les valeurs universelles dont tant se repaissent, il était simplement lui, il s’était trouvé et en se trouvant a trouvé plus haut que soi.
    C’est très beau, et spectaculaire aussi, d’honorer nationalement un héros. Il y en a si peu aujourd’hui, alors le pouvoir le récupère. Le pouvoir, surtout celui qui nous pèse tant, n’a pas d’état d’âme et encore moins de scrupules, un héros, c’est bon à prendre et cela sert !
    Et puis la vie reprendra son cours. Le premier ministre a dit hier que rien ne changera. Alors que l’opposition réclame des mesures d’exception à l’encontre de ceux dont on sait qu’ils passeront peut-être à l’acte, il ne veut rien entendre. Il n’y a rien à corriger, aucune copie à revoir …
    Nous vous disons donc, cher lecteur et ami : à la prochaine !

     

    HEROS.png