Compteur de visite

journal perso

  • Immigrés et Français ... il y a vingt ans ...

    C'était il y a vingt ans et reste, plus que jamais, d'actualité !

    Dès à présent, retrouvons-nous sur :

    skanderberg.wordpress.com

    pour tenter de remettre les choses et (tant qu'à faire) le monde à l'endroit !

     

  • Dominique De Villepin et la politique étrangère

    Avec conviction, élégance et persuasion, monsieur Dominique De Villepin expose une diplomatie française qui n'est pas celle qui est et devrait être...

     

     

    Skynetblogs nous dit "adieu" dans quelques jours. Vous me retrouverez sur:

    skanderbergblog.wordpress.com

    histoire de faire en sorte que l'élégance française ne soit plus bafouée comme le fait cette "madame" (puisqu'il faut l'appeler ainsi ...) qui a pour nom Bénédicte Taurin, députée, membre de la "France insoumise".
    Insoumise sans doute aux canons de l'élégance, du bon goût et du maintien correct !

     

    TAURINE.jpg

     

  • Le Sceau de Freyja : un roman initiatique

     

    roman initiatique,dieux nordiques,nordisme,freyja,russes et allemands durant la guerre,poméranie orientale,wwii

     

    Mon roman n'est pas qu'imaginaire ...
    Fin avril 1945, deux cents soldats allemands, encerclés par les Russes en Poméranie orientale, échappent aux Russes et se réfugient sur une île de la mer Baltique. N’y demeurent que des femmes, quelques vieillards, des enfants. Là, ils apprennent la capitulation et attendent le bon vouloir des Anglais pour être fait prisonniers. Mais ces derniers prétextent les mines pour ne pas se presser et, sur ces entrefaites, leur radio devient muette. Les voilà isolés du reste du monde, d’autant plus qu’à l’horizon ne se profile aucun navire, aucun avion. Rien.

    Ils sont dirigés par un jeune capitaine, un aristocrate prussien, qui va donner du sens à cet isolat sur lequel ils sont, soldats et civils, confinés. Pour ce faire, il va puiser dans ces valeurs qui, de tout temps et sous toutes les latitudes, anoblissent l’homme qui les adopte. Pas de civilisation sans tradition, pas de tradition sans religion. Voilà son credo.
    Il va donc réguler son petit  monde dans ce coin perdu des autres hommes, mais pas forcément des dieux. Et si le monde extérieur est muet et loin au-delà de la ligne d’horizon, sa perverse influence ne s’en fait pas moins sentir. Notre capitaine subodore les dangers qu’elle représente et pressent qu’à la fin elle contaminera l’île et ses habitants protégés – mais pour combien de temps encore ? – par un espace-temps particulier.
    Pour sortir de cette nasse, il fallait l’aide des dieux. Pas ceux d’aujourd’hui, bradés, humanisés et accrocs aux ridectomies, mais ceux de jadis dont les braises ardentes jamais ne se sont éteintes.
    « Le Sceau de Freyja » est un roman initiatique et comme toute initiation il suppose dans le chef de l’impétrant la volonté de pénétrer des arcanes à la fois mystérieuses et angoissantes.

     

    « Le Sceau de Freyja » de Demius Mesilane, 312 pages, 13 euros, est disponible à https://www.thebookedition.com/fr/

    FREYA 3