Compteur de visite

alain delon et ses contemporains

  • Alain Delon et sa nausée ...

    DEGRELLE DELON.jpg

    Sur le tournage de "Zorro", Alain Delon en compagnie de Léon Degrelle

     

    "La vie ne m'apporte plus grand-chose. J'ai tout connu, tout vu. Mais surtout, je hais cette époque, je la vomis. Il y a ces êtres que je hais. Tout est faux, tout est faussé. Il n'y a plus de respect, plus de parole donnée. Il n'y a que l'argent qui compte. On entend parler de crimes à longueur de journée. Je sais que je quitterai ce monde sans regrets." (Alain Delon)
    Tout-à-fait d’accord, moi aussi je ne tiens pas à rester sur cette scène de guignols, mais avant, il y a des comptes à régler. J’ai vu, voici quelques semaines, une jeune femme clouée sur son lit. Un type qui croit en Dieu et l’estime grand l’a reversée avec son camion et la voilà qui ne pourra plus jamais se lever et marcher. Je lui ai dis de ne pas penser à ce fils de pute, de réserver son énergie pour elle et les siens. L’enfant de salaud et ses semblables, nous nous en chargerons, légalement cela va de soi, sauf si l’État ne prend pas ses responsabilité.
    Par exemple : est-il normal que des types que l’on sait capables de perpétrer un attentat soient en liberté ? On me répondra que tant qu’ils n’ont pas fait quelque chose … certes oui, mais d’aucuns ont une double nationalité, alors fichons à la porte ces Marocains/ Algériens ... à papiers français. Et les autres suspects plaçons-les en rétention. Après tout, nous sommes en guerre ! Savez-vous qu’en 1943, les Étasuniens ont interné deux-cent mille de de leurs ressortissants d’origine japonaise ? Certains ne savaient même pas parler la langue de leurs pères. Ils ne se sont pas gênés, eux la « plus grand démocratie sur terre ».
    Mais manifestement, il y a comme des freins du côté de ces bisounours qui croient que l’amour va vaincre la haine. Ceux-là aussi, va falloir leur enfoncer un clou dans le crâne et les faire taire. Le terrorisme ne se combat qu’en terrorisant les terroristes. Compris ?
    Des freins aussi chez des juges qui ergotent et coupent les cheveux en quatre. Nous rappelons à ces doctes que le droit qui doit s’appliquer aujourd’hui, c’est la loi martiale. Et s’ils ne le comprennent pas, ils iront, aux aussi, le méditer à l’ombre.
    Ce ne sont pas les voyous de banlieues qui nous causent du souci, ceux-là en deux temps, trois mouvements, on peut les mater. Ils respectent la force et fileront droit et au cimetière s’ils n’obtempèrent pas. Non, ce sont ces pseudos intellectuels dévoyés, ces bonnes femmes qui ont comme des vapeurs féministes, ces types qui se haïssent de ne pas être nègres ou nés dans le bled.
    Faudra en faire quelque chose, même à l’asile, ils coûtent trop cher.
    Donc, avant de partir dégoûté, autant faire un peu le ménage, il y a encore des enfants qui nous regardent ...faut pas qu'ils aient honte ...
    Après ...

     

    ME NE FREGO 1.jpg