Compteur de visite

corée du nord

  • Mutine Corée du Nord

    Résultat de recherche d'images pour "kim-jong-un"

     

    Sur France 2, hier, Corée du Nord en vedette, présentée par le beau gosse de service. Et tous les poncifs servis à la sauce bien-pensante : famine, dictature, népotisme, bellicisme etc …
    Remettons un peu dans l’ordre dans ce fouillis, voulez-vous ?
    La Corée du Nord est un pays en guerre, si on oublie ce fait essentiel on ne peut rien comprendre à ce qui se passe dans la tête de ses dirigeants. Un pays en guerre a besoin d’armes et la Corée du Nord a tout fait, avec le succès que l’on sait, pour s’armer puissamment jusqu’à posséder la bombe H. Le tout malgré des années et des années d’embargo ; pas mal, n’est-il pas ?
    La Corée du Nord ne se fait pas d’illusions sur les Occidentaux et leurs promesses. S’ils relâchent la garde, ils finiront laquais de Washington, comme c’est le cas pour leurs frères de Séoul et leurs dirigeants au bout d’une corde comme Saddam Hussein ou sodomisés à mort comme Kadhafi.
    La Corée du Nord n’est pas une démocratie ? Il n’y en a guère plus chez les Occidentaux donneurs de leçons, tout juste une oligarchie hypocrite qui joue sur les mots.
    La Corée du Nord, c’est du népotisme. Comme si Bush père n’était pas le géniteur de son fils et Clinton le mari de sa femme ? Allons …
    Et puis la Corée de Pyongyang, c’est un pays qui a sa personnalité propre. Il ne veut pas d’influence étrangère abusive, il se fiche pas mal de la mondialisation, estime qu’il a son destin à assumer et, après tout, il menace qui sinon celui qui le menace ?
    Et aujourd’hui, mes amis, pour être indépendant, il faut avoir une bonne arme en main, en l’occurrence, l’atomique. Kim-Jong-un peut être fier, il sait se faire respecter.
    Ah, les voilà bien marris nos dirigeants pétris de « droits de l’homme », de « démocratie » et autres bagatelles creuses. Désormais, il va falloir lui donner du « monsieur » à ce qui, hier encore, n’était qu’un gosse gâté.
    Belliciste, la Corée du Nord ? Depuis la cessation de feu de 1953, elle n’a attaqué personne. Elle reste dans son coin, vaque à ses affaires et ne prétend pas dicter au monde sa vision des choses et des gens. L’Irak, c’est pas elle, l’Afghanistan non plus. Elle n’a pas bombardé la Serbie, la Libye et n’est pour rien dans les massacres de Gaza.
    C’est pas une démocratie ! En effet. La démocratie, c’est Athènes au Ve siècle, à l’ Agora; seuls les hommes libres avaient droit de parole, pas les femmes, les métèques et les esclaves. C’est passé. La Corée du Nord c’est leur système appelé « Juche », c’est leur affaire, pas la nôtre. Ils ne nous l’exportent pas. C’est pas comme d’autres avec leur islam ou Mikey Mouse.
    Et puis : charbonnier est maître chez lui !
    Non ?

     

    AMERICAN DREAM.jpg

  • Originale Corée du Nord

    Pyongyang.jpg

    Pyongjang, ses immeubles, sa famine, sa désolation

    Lire la suite

  • Et si on fichait la paix à la Corée du Nord ?

    KIM JUN

     

    Il paraît que les Nord-Coréens sont un peuple belliqueux et donc une menace insoutenable pour la paix dans le monde. Ils ont osé, ces sauvages, procéder à un essai nucléaire souterrain et envoyer quelques missiles au-dessus de la mer du Japon.
    Gardons la tête froide et l’esprit critique, voulez-vous ?
    Combien de bombes, de vrais bombes, ce pays a-t-il déversé sur la tête de ses voisins ou lointains depuis 1953, fin de la guerre de Corée initiée par les Etats-Unis et leurs alliés ? Vous connaissez la réponse : zéro ! A contrario, les Etats-Unis et leurs alliés (dont la France), rien que pour l’année dernière, y sont allés de leurs tonnes de bombes s’écrasant un peu partout en Afrique et au Moyen-Orient.
    Si les Etats-Unis et les Occidentaux sont tellement avides de paix, pourquoi n’amorcent-ils par des pourparlers ayant pour but le désarmement nucléaire général ? Poser la question n’est-ce pas mettre en exergue ce club très fermé de nations qui s’octroient le privilège injustifié d’être les seules à manier les bombes nucléaires ? Rappelons que les Etats-Unis ne se sont pas gênés en 1945 pour en balancer deux sur le Japon à bout de forces et prêt à signer sa capitulation.
    La Corée du Nord, qu’en savons-nous au juste ? Ce que les médias nous racontent et rien d’autre. C’est un pays qui vit selon un système qui mélange confucianisme, marxisme et austérité calviniste. C’est pas très rigolo pour nous, Occidentaux jouisseurs et hédonistes, nous pouvons le concevoir, mais les Nord-Coréens n’imposent leur vision de l’existence à personne d’autre, à la différence de nos pontes pour qui tout ce qui n’est pas démocratie, droits de l’homme et liberté (homo) sexuelle est forcément totalitaire, fascisant et carrément nauséabond. Et nous détruisons les pays qui s’écartent quelque peu de cette ligne, comme ce fut le cas en Yougoslavie et comme les Hongrois et Polonais le savent eux qui sont ostracisés par l’Union Européenne.
    Ils donnent du « soleil du XXIe siècle » à leur dirigeant, le jeune Kim Jun Quelque chose, cela nous fait rigoler, mais nous, nous l’ appelons bien « Jupiter » notre jeunot à nous et les journalopes n’ont pas d’adjectifs en suffisance vanter « sa complexe pensée ».
    Et si la Corée du Nord n’avait pas de bombes atomiques, vous pensez qu’elle serait encore là dans toute cette originalité qui la distingue ? Nenni ! Quelque bombes sur sa capitale, une force internationale (sous commandement américain) l’aurait envahie vite fait bien fait et l’ordre économique, démocratique etc … mis en place en même temps que les multinationales et le FMI. Les Nord-Coréens seraient au comble de la béatitude, enfin ils pourraient s’abreuver de Coca-Cola et manger du McDo !
    En somme, ce que l’on reproche à ce pays c’est de vivre sa vie qui n’est pas la nôtre. On nous rétorquera que l’avis du peuple concerné n’a pas été demandé, comme si dans nos belles « démocraties » nous avions encore notre mot à dire. Les élections ne servent qu’à reconduire les sortants ou à faire rentrer des dociles et ignares comme c’est le cas chez nous en France. Dès qu’un parti rue dans les brancards il est mis au ban par la presse et la bien-pensance. Pensez-vous vraiment que la liberté de pensée et d’expression sont respectées dans nos beaux pays ?
    Allons, retenons que sans sa puissante armée, ses missiles et bombinettes atomiques la Corée du Nord ne serait plus là pour nous faire peur. Et que la liberté, la vraie, passe par les moyens, tous les moyens, de sa défense.
    En attendant il y a un peuple quelque part qui vit sa vie comme il l’entend, a ses propres règles, ne dépend de personne, n’a pas de dettes (ni de délinquance!)et ne nous emm … pas.
    Quoi,de plus ?

    LOUP 1