Compteur de visite

dantec sioniste

  • Maurice Dantec vivant

    dantec

     

    La pensée athéiste ne cesse de progresser, elle, comme une diarrhée flatulente dans l’intestin, c’est d’ailleurs là sa marque de fabrique. (Maurice Dantec, American  Baby Box)
    Il est mort trop tôt celui qui à juste titre avait pris le relais de l’immortel  Léon Bloy et on le regrette, lui qui, bon penseur et docte philosophe, dénonçait l’asservissement de l’homme à la machine, sa propension folle d’être un créateur quand sa destinée est celle d’un humble découvreur.

    Son christianisme est original : converti catholique mais tout juste « Concile de Nicée » et  pas Vatican deuxième mouture. Il  dénonce avec raison et fougue l’hérésie protestante et ses poisons qui alimentent et fécondent vicieusement le monde moderne. Et puis, curieusement,  confesse son sionisme intégral. Il écrit sans plaisanter que Jérusalem est juive depuis « au moins cinq fois dix siècles » alors que toutes les fouilles, tous les historiens s’accordent pour affirmer que Jérusalem et la Judée c’est mille cinq cents ans avant Jésus-Christ au maximum. Il semble oublier que le christianisme rend caduc le judaïsme et lui ôte toute légitimité, ce dont fait fi aussi le jésuite qui est Pape à Rome. Ainsi, d’une part  il accuse Luther et Calvin qui firent de leur foi une regressio ad iudaismo et de l’autre il encense ce même judaïsme. Faudrait savoir …
    Qu’il en ait eu marre jusqu’à la nausée de la France et de ses élites dégénérées qui se congratulent les unes les autres au cours de communes orgies masturbatoires, on le comprend, mais se réfugier au Québec, c’est comme passer du Fouquet’s à Saint-Germain, pareil au même ! Rien n’est plus con qu’un intello québécois. Quant au Canada, c’est un laboratoire d’expérimentation idéal pour un multiculturalisme  naïf, suicidaire et débilitant, mais ce n’est pas grave. Le Canada, encore moins que les Etats-Unis, n’est une nation, tout juste une Etat qui délivre  des papiers et impose ses résidents. Une résidence, c’est ça, tout juste une résidence, le Canada, rien d’autre. Et que la Reine Elizabeth II soit sa souveraine n’y changera rien, pour le monarchiste Dantec, la monarchie n’est pas un patchwork ni une auberge espagnole.
    N’empêche, malgré tout ce qui précède, il faut lire et relire Dantec, c’est un remontant de premier ordre, une bouffée d’air frais dans ce climat putride et délétère, cadre de notre quotidienne et militante survivance.


    Nous nous réjouissons de la victoire de Trump et de la déconfiture de tous ces salauds de journaleux qui l’ont cloué au pilori et prédit sa défaite toute honte bue. Qu’ils crèvent dans leurs déjections !

    Nathalie Kosciusko-Morizet a ceci de bon qu’elle nous démontre, s’il le fallait, que crevure est un mot féminin.