Compteur de visite

migrants et violence

  • Les Identitaires et la lie du caniveau

    Résultat de recherche d'images pour "identitaires alpes"

    Les Identitaires à la frontière italienne : No Way !

     

    Aujourd’hui, à Marigny (Marne), une « rave party » illégale réunit soixante-mille déchets humains protégés par les pompiers et les gendarmes de toutes leurs obscènes outrances, plus loin, dans les Alpes, quelques dizaines de jeunes contrôlent la frontière italienne et rejettent les migrants qui pénètrent sur notre territoire. Ne sommes-nous pas tous appelés à défendre nos frontières, préserver la souveraineté de notre pays et respecter ses lois ?
    La presse s’en inquiète, le Parement interpelle le gouvernement, monsieur Mélanchon fulmine, la TV parle des Identitaires qui, déjà, s’étaient illustrés cet été en affrétant un navire pour patrouiller en Méditerranée. La police est priée de surveiller ces garçons et filles bien dans leur peau et dans leur tête … et protéger la lie du caniveau !
    Qui sont-ils, ces jeunes venus d’un peu partout en Europe ? Rien de plus que vous et moi qui pensons que l’Europe c’est le pays des Européens et de leur civilisation. Et non pas le refuge de toute la misère du monde et la planque de ceux qui veulent, gratos, profiter de ses systèmes de santé, sa protection sociale et son laxiste « droit d’asile ».
    Quant aux givrés qui nous parlent de chance pour la France et nous assurent qu’il y a parmi ces afro-asiates de « futur Einstein ou Beethoven », ils se foutent de nous. Soyons clairs : les migrants qui nous arrivent du Soudan, Mali, Afghanistan ou d’Albanie n’ont qu’un but en tête : se faire entretenir aux frais de la princesse. Et pourquoi pas, dès lors qu’une bande de dégénérés, animés par la haine de soi et du passé de notre continent, veut le métisser et mettre à bas tout ce qui, jadis, fit sa grandeur.
    Que voulez-vous faire de ces gens qui, dans leur immense majorité, sont incultes, n’ont aucune qualification, ne parlent pas notre langue et ne changeront pas d’un iota leurs coutumes tribales. Il n’y pas pas d’assimilation ou d’intégration possible. Si vous souhaitez que vos enfants vivent dans une Euro-afrique musulmane, accueillez-les, vous ne serez pas déçus ! Alors, comprenez que ce que font les Identitaires n’est rien d’autre qu’un geste de défense et une manifestation légitime de rejet.
    Les migrants, c’est une chose, ceux qui encouragent leur venue, qui nous pondent des théories déjantées sur le droit de vivre où l’on veut, d’exiger des droits exempts de devoirs et même pas dire merci, ceux-là il faut les faire taire (de la plus pacifique des manières, cela va de soi …).
    D’abord neutraliser l’ennemi intérieur, ensuite rejeter à la mer ou au Diable ces hères que nous ferions mieux d’assister chez eux, dans leur environnement. C’est ça aussi, l’Europe !

     

     

     

     
  • Saint-Denis : profanation de la basilique !

    Image associée

    Seine-Saint-Denis, France

    La nécropole des Rois de France envahie par une horde d’Africains et de femmes voilées brandissant micros et poussant des cris d ’animaux. Accompagnés par leurs mentors gauchistes, barbes et cheveux longs sales qui les excitent à réclamer leurs « droits », fut-ce au prix d’une violation de sépulture. Après avoir fait tout un raffut, ce beau monde s’est retrouvé devant une raie publicaine mairie et a été félicité par le député France Insoumise : Eric Coquerel.
    La Seine-Saint-Denis, ce n’est déjà plus la France. Pour y trouver un blanc, faut se lever tôt, les rares Français le sont de papiers. Pour le reste : voiles, barbes, djellabas, djembé, tam-tam et manioc-kebab. Langue officielle : le bled ou la brousse, au choix !
    Au milieu de ce souk se dresse la millénaire basilique, celle qui abrite les restes des Rois qui firent la France…
    Ce qui en reste, car les révolutionnaires y firent une incursion remarquée, fracassant les caveaux, exhumant les cadavres, les dépouillant et jouant à balle pelote avec les têtes préalablement décapitées. Faut pas être né dans la brousse pour être un sauvage.
    Alors, l’incursion d’hier c’était pas grand-chose, me direz-vous. Sauf qu’il y va de migrants qui n’ont aucun titre pour demeurer sur notre territoire et qui, comble de la provocation, exigent des droits que quelques idéologues dévoyés leur ont fourrés dans la tête.
    Deux, trois tours et puis s’en vont … dirent quelques journalistes pour qui cette « visite » était « folklorique ». Sauf que la portée symbolique est énorme, ce que ces imbéciles n’admettent pas, ne veulent admettre.
    A travers cette violation de la basilique des Rois de France, c’est toutes l’Histoire du pays qui est insultée.
    Nous pensons très sérieusement qu’il serait temps que nous fassions nous-mêmes le nécessaire pour notre sécurité et celle de nos biens. Nous pensons aussi qu’il y en a qui ne sont pas digne de représenter la nation.
    Comprenne qui pourra …

     

  • Vivre ensemble, à la sauce migrants

    Quelque part en Italie. Des migrants s'énervent et s'en prennent à tout ce qui bouge et est blanc. Leur façon de "vivre ensemble". Voilà ce qui nous attend si nous ne réagissons pas ...