nazi

  • Défilé nazi à Taiwan

    Vous vous rendez compte, madame, ils ont fait ça, les Chinois !
    C'est scandaleux, quand même ...
    Ils devraient interdire ce genre de chose, n'est-ce-pas ?
    Des gamines et des gamins qui s'amusent, et à l'école encore !
    Il y a des gens qui ont protesté, savez-vous ...
    Ah, quand même ...
    Ben oui, hein, et le directeur de l'école a démissionné après s'être excusé.
    Les élèves ont dit, comme ça, qu'ils se sont bien amusés.
    C'est à pleurer ...
    Eh oui, quelle jeunesse.
    Cela s'est passé dans une école chinoise pour un défilé de fin d'année, c'est ça ?
    Oui, c'est le prof d'Histoire qui en a eu l'idée.
    Remarquez, c'est de la pédagogie ...
    Si l'on veut ...
    Et les Chinois, les nazis, ils les ont pas connu.
    Ca, c'est vrai ...
    Bof, il faut bien que jeunesse  se passe...
    Et puis ça vaut mieux que se droguer.
    Vous avez bien raison, là ...

    HITLER4.jpg

     

    I

    Lire la suite

  • Quand le nazi est chic et tendance

    HITLER4.jpg

    Quels sont les mots les plus recherchés sur Google ? Sexe, bien sûr, mais après viennent Hitler, nazi, SS, Wehrmacht et ainsi de suite. Le nazi est tendance
    Le petit-fils de la Reine d’Angleterre (et d’Écosse .. ) himself, ne s’est-il pas affublé d’un uniforme nazi lors d’une fête entre enfants gâtés, voici quelques années ? Devant le tollé il a benoîtement avoué qu’il ne réalisait pas au juste le pourquoi de toute cette agitation.
    Dans nos banlieues, les chiens de combat ont souvent pour nom, Hitler et Blondi (c’était le nom du berger allemand de feu S.E le chancelier du Reich).
    Le nazi chic, la nouvelle mode qui fascine les jeunes Chinois a titré le site Inrock (http://www.lesinrocks.com/2011/11/28/actualite/le-nazi-chic-la-nouvelle-mode-qui-fascine-de-jeunes-chinois-116107/) lequel nous détaille combien l’esthétique nazi séduit ces jeunes en Chine qui semblent avoir oublié que l’allié de l’Allemagne durant la dernière guerre fut leur ennemi de toujours : le Japon !
    Les ventes en ligne sur des sites étrangers (en France, ce commerce est interdit) de reliques militaires du 3em Reich, insignes nazi et autres breloques font florès. Le bréviaire de tout nazi, Mein Kampf est en vente libre chez les bouquinistes (c’est la réédition qui est encore proscrite!) et j’ai entendu dire qu’il se négocie quelques dizaines d’euros sans aucun problème. Mais inutile de payer si cher, des sites étrangers vous le proposent neuf à petit prix et même en ligne. Allez-y !
    Le procès fait au couturier allemande BOSS pour avoir taillé les uniformes des dignitaires SS, a eu pour conséquence de promouvoir brusquement ses ventes, c’est ce qu’on appelle « l’effet pervers ».
    Toute la littérature sur les SS, la guerre vue du côté allemand, les derniers jours d’Hitler font recette, les éditeurs le savent qui en remettent une louche aux périodes creuses.
    Un site plutôt marginal qui avait mis en ligne une vidéo-canular intitulée Hitler vivant a reçu près d’un million de visiteurs… de quoi réfléchir.
    Eh bien, justement, réfléchissons un peu et demandons-nous si cet « engouement », pour cette période dite de malheurs n’est pas dû à un réflexe de rejet face à une information qui sur le sujet de la guerre, des nazis, des juifs massacrés, ne devient pas lassante et contre-productive.
    Chaque semaine, une chaîne nous rappelle tel ou tel épisode glauque de la dernière guerre, voit tel ou tel politicien y aller de sa rengaine sur le racisme, l’antisémitisme, la renaissance du nazisme etc…
    Cela devient lassant et intrigue les jeunes générations qui doivent se dire devant leur écran où ils jouent à qui tuera le plus de « méchants », que c’était une chouette période que celle-là, autrement plus sanglante et gore et goth que les images de synthèse qui font leur bonheur. Alors, si le réel a existé, autant le préférer et souhaiter que l’Histoire repasse le plat.
    A force d’insister on finit par dégoûter, il y en a qui devraient le comprendre !
    Mais c’est sans doute trop demander …

    Ungern