Compteur de visite

rose-crois

  • De Grands Initiés ...

     Dignitaires de l'Ordre (très) secret du Temple ...

     

     

    Foin de politique aujourd'hui, amusons-nous un peu ...

    Lu quelques part sur la toile …

    La Fédération Universelle des Ordres, Fraternités et Sociétés Initiatiques est une association libre de plusieurs organisations ayant comme but final de préserver une gnose, une connaissance ésotérique du Monde et de l’Univers, ainsi qu’elle fut transmise a travers les siècles, parmi les initiés appartenant aux Ordres et Sociétés divers, en France, en Italie, en Angleterre, en Roumanie, etc.
    Elle veut continuer le travail inachevé de la première Fédération portant le même nom, qui, sous la présidence du Frère, martyr de la seconde guerre mondiale, Constant Chevillon, réunissait, en 1939, les organisations suivantes:

    L’Ordre Martiniste-Martineziste de Lyon
    L’Ordre Martiniste de Marseille
    L’Église Gnostique Universelle
    L’Ordre des Chevaliers Maçons Élus Cohen de l’Univers
    Le Rite Antique et Primitif de Memphis Misraïm
    etc. …

    Impressionnant, non ? On se sent tout petit à lire ces titres recouvrant des pompes et des œuvres réservées à de grands initiés au bout d’épreuves particulièrement sélectives. Avouez que ça vous pose un homme de se dire : me voici Grand Hiérophante de L’Ordre Maçonnique Oriental du Régime Primitif et Rectifié de Memphis-Misraïm (et j’emmerde mon homologue de l’Ordre Occidental). Pourtant à y regarder de près, cela ressemble à un soufflé. Vous savez comment retombent ces petites choses, une fois sorties du four. Eh bien, avec ces messieurs-dames, les  grands initiés, c’est du pareil au même ! En fait, les trois-quarts des membres le sont des mêmes fraternités, sur l’air du : je crée ma fraternité machin, toi, ta fraternité chose et on est chacun membre de l’une et de l’autre. Idem pour ces églises gnostiques, kabbalistiques etc.  .. Les mêmes fidèles qui vont de l’une à l’autre, cela permet à tout-un-chacun d’être curé et évêque. Pas de jalousie !  Quant au quart restant, ils se chamaillent sur des points de préséance et de doctrine et s’excommunient mutuellement.
    Si l’on creuse un peu plus profondément, on ne va pas très loin. Ainsi, les rites « antiques », datent-il tous, au mieux, du 19em siècle. C’est le cas du Rite Antique et Primitif de Memphis-Misraïm, comme de l’Ordre du Cerneau (fin 19em, début 20em), du Rite Misraïm, des Ordres dits Martinistes-Martinézistes et divers Rose-Croix.  Vous savez, le 19em siècle, l’Empire, les rentiers, le théâtre de boulevard, les calèches, madame Bovary, les maris cocus, les peintres pompiers, les poules de luxe et la défaite de Sedan ..
    Quant aux égyptiâneries (excusez le néologisme), elle procède de l’imagination fertile de messieurs qui, apparemment n’ayant rien d’autre à faire se croyaient appelés à déchiffre par télépathie des hiéroglyphes sacrés et pénétrer ainsi le grand secrets des initiés des pyramides. Bien sûr, aucun n’est allé sur place, trop commun.
    Quant à ces églises (gnostiques, kabbalistiques etc) nous ne savons si elles soignent les âmes, elles paraissent surtout être la bonne excuse pour que ces grands initiés troquent l’épée pour la crosse et la chlamyde pour l’étole. Le ridicule ne tuant jamais, tout est bon pour se faire plaisir.
    Combien sont-ils ? En France, les adeptes du Rite « ancien et primitif » de Memphis-Misraïm sont environ deux mille répartis dans vingt obédiences se traitant l’une et l’autre de noms d’oiseaux.
    Les diverses églises kabbalistiques, gnostiques, martinésistes, martinistes (ce n’est pas la même chose) avec un « z »!) et autres kabbalistiques, orthodoxes ou non, regroupent au mieux quelques quatre  cents adeptes et curieux. Avec un peu de chance vous apercevrez, comme je l’ai vu de mes yeux vu, l’évêque, Mgr … en soutane, sa maîtresse sur les genoux.
    Bon, on se calme, les illuminés sont en général inoffensifs, naïfs mais pointilleux sur l’importance vitale de leur message.
    Et si vous n’avez rien compris, c’est que décidément vous êtes un indécrottable profane.
    Et qui plus est : fier de l’être !