Compteur de visite

terrorisme et islam

  • Alain Delon et sa nausée

    DEGRELLE DELON.jpg

    Sur le tournage de "Zorro", Alain Delon en compagnie de Léon Degrelle

     

    "La vie ne m'apporte plus grand-chose. J'ai tout connu, tout vu. Mais surtout, je hais cette époque, je la vomis. Il y a ces êtres que je hais. Tout est faux, tout est faussé. Il n'y a plus de respect, plus de parole donnée. Il n'y a que l'argent qui compte. On entend parler de crimes à longueur de journée. Je sais que je quitterai ce monde sans regrets." (Alain Delon)
    Tout-à-fait d’accord, moi aussi je ne tiens pas à rester sur cette scène de guignols, mais avant, il y a des comptes à régler. J’ai vu, voici quelques semaines, une jeune femme clouée sur son lit. Un type qui croit en Dieu et l’estime grand l’a reversée avec son camion et la voilà qui ne pourra plus jamais se lever et marcher. Je lui ai dis de ne pas penser à ce fils de pute, de réserver son énergie pour elle et les siens. L’enfant de salaud et ses semblables, nous nous en chargerons, légalement cela va de soi, sauf si l’État ne prend pas ses responsabilité.
    Par exemple : est-il normal que des types que l’on sait capables de perpétrer un attentat soient en liberté ? On me répondra que tant qu’ils n’ont pas fait quelque chose … certes oui, mais d’aucuns ont une double nationalité, alors fichons à la porte ces Marocains/ Algériens ... à papiers français. Et les autres suspects plaçons-les en rétention. Après tout, nous sommes en guerre ! Savez-vous qu’en 1943, les Étasuniens ont interné deux-cent mille de de leurs ressortissants d’origine japonaise ? Certains ne savaient même pas parler la langue de leurs pères. Ils ne se sont pas gênés, eux la « plus grand démocratie sur terre ».
    Mais manifestement, il y a comme des freins du côté de ces bisounours qui croient que l’amour va vaincre la haine. Ceux-là aussi, va falloir leur enfoncer un clou dans le crâne et les faire taire. Le terrorisme ne se combat qu’en terrorisant les terroristes. Compris ?
    Des freins aussi chez des juges qui ergotent et coupent les cheveux en quatre. Nous rappelons à ces doctes que le droit qui doit s’appliquer aujourd’hui, c’est la loi martiale. Et s’ils ne le comprennent pas, ils iront, aux aussi, le méditer à l’ombre.
    Ce ne sont pas les voyous de banlieues qui nous causent du souci, ceux-là en deux temps, trois mouvements, on peut les mater. Ils respectent la force et fileront droit et au cimetière s’ils n’obtempèrent pas. Non, ce sont ces pseudos intellectuels dévoyés, ces bonnes femmes qui ont comme des vapeurs féministes, ces types qui se haïssent de ne pas être nègres ou nés dans le bled.
    Faudra en faire quelque chose, même à l’asile, ils coûtent trop cher.
    Donc, avant de partir dégoûté, autant faire un peu le ménage, il y a encore des enfants qui nous regardent ...faut pas qu'ils aient honte ...
    Après ...

     

    ME NE FREGO 1.jpg

  • Islam et violence

    ISLAM VIOLENCE.jpg

     

     

    Il y a quelques mois, une photo fait le buzz de la toile, celle de ce père catalan dont le fils a été écrasé par un musulman terroriste et qui étreint l’imam de sa localité, lequel est en larmes. Tous les bobos sortent les kleenex et parlent de « moment unique de tolérance et d’amour », « d’harmonieux vivre ensemble », de « mutuel réconfort », la maire de Barcelone n’étant pas la dernière D’autres sur la toile traitent de tous les noms ce père manifestement traumatisé par la mort de son jeune fils, et comme on le comprend. Qu’il ait eu ce geste, nous n’avons pas à le juger, il exprime sa douleur sans anesthésiant et s’il succombe peu ou prou au syndrome de Stockholm, ce n’est pas nous qui allons le lui reprocher.
    Pour les autres par contre, pas de circonstances atténuantes !
    Les attentats terroristes, partout en Europe, sont perpétrés au nom de l’islam et pas de l’État islamique ou de quoi que ce soit. Ils le sont au nom d’une religion qui a pignon sur rue, l’islam. Certes, oui, l’islam dans sa forme la plus fondamentaliste, celle de nos chers amis saoudiens et qataris, mais l’islam quand même. Venir nous dire que « ceci n’est pas l’islam », insister sur cette « religion de paix et d’amour » sont des mensonges, l’islam commande explicitement au fidèle de tuer les mécréants, fornicateurs, apostats et idolâtres. Lisez le Coran !
    De doctes islamologues nous expliquent avec brillance que tel ou tel verset doit être compris dans son contexte historique, qu’il y allait d’une bataille contre des Juifs ou des concurrents de Mohammed et que par conséquent il nous faut relativiser etc … Ils ont sans doute raison, mais pour le fidèle lambda le Coran est la parole de Dieu et ne peut faire l’objet d’exégèse humaine. Il doit être compris au pied de la lettre et quand il est écrit « tuez ! », il faut le faire.
    Alors quand la maire de Barcelone y va de ses « nous n’avons même pas peur », de ces « vivre ensemble » et autres ours en peluche, nous disons que ce genre de madame doit être tue (du verbe « taire » !) une fois pour toute, que le pire danger qui nous menace ce ne sont pas ces fous d’Allah, mais ces inconscients criminels qui nous mènent en chantant à notre disparition.
    Autre complice de ces sanglantes tueries, le Pape jésuite qui n’en finit pas de divaguer. Voilà qu’il exhorte les Etats à placer la sécurité des migrants avant la leur. En somme, que soient égorgés nos femmes et nos compagnes pourvu que les hordes afro-asiates soient chauffées, nourries et blanchies ! Nous avons déjà eu l’occasion d’écrire tout le bien que nous pensions de ce jésuite tortueux pour qui l’Europe n’est qu’une « vieille femme stérile » pour reprendre ses mots. Il a l’âge où l’on peut prendre congé des siens et cesser de dire des énormités.
    Le poison est parmi nous, chers amis, et il nous faut l’extirper. Se soumettre est plus confortable que combattre, c’est pourtant la seule attitude qu’il nous faut adopter face à ces hordes sauvages, cette religion agressive et cruelle et ses bandes de lâches qui lèvent les mains avant de hausser le cul pour cinq prières imposées.
    Vous voulez vivre soumis, faites confiance aux Barcelonais et leur maire, à monsieur Macron et ses gitons, à tous ceux qui, aveugles, nous assurent qu’il fait jour en pleine nuit.
    Vous voulez vivre libre ? Alors levez-vous et accomplissez ce qui doit l’être.

     

    ME NE FREGO 1.jpg

  • Bataclan : deux ans après

    bataclan, attentats ded paris, terrorisme et islam, terrorisme et démocratie, france, europe

    Lire la suite